Sables mouvants

0000127850.jpg

Démons et merveilles
Vents et marées
Au loin déjà la mer s’est retirée
Et toi
Comme une algue doucement caressée par le vent
Dans les sables du lit tu remues en rêvant
Démons et merveilles
Vents et marées
Au loin déjà la mer s’est retirée
Mais dans tes yeux entrouverts
Deux petites vagues sont restées
Démons et merveilles
Vents et marées
Deux petites vagues pour me noyer

3 Réponses à “Sables mouvants”

  1. Jacques PREVERT…..super le choix, on ne peut tomber mieux comme poète…j’adore.
    Ton blog est sympa à visiter et très agréable. Bonne journée je repasserais. Tendresse

  2. Un bonjour sur du Jacques PREVERT une belle journée en somme. A bientôt. Tendresse

  3. laurearnoux dit :

    coucou, je viens chercher Un peu de sable , un coin de soleil!
    belle sirène!
    un peu de poèsie!
    je découvre sables mouvants!
    il glisse dans notre tête !
    je le hisse comme une voile!
    même si depuis ta cale
    tu ne nous entends!
    je hisse la voile du néant
    portée par l’ océan , des vents
    de nos rêves bouleversants
    des tiens , des notres sables mouvants!
    bonne soirée!
    a bientôt!
    lorette

Laisser un commentaire