Archive de la catégorie ‘♥ TEXTES D’AUTEURS’

L’homme et la mer

Mardi 27 janvier 2009

Homme libre, toujours tu chériras la mer!
La mer est ton miroir, tu contemples ton âme
Dans le déroulement infini de sa lame
Et ton esprit n’est pas un gouffre moins amer.

Tu te plais a plonger au sein de ton image;
Tu l’embrasses des yeux et des bras, et ton coeur
Se distrait quelquefois de sa propre rumeur
Au bruit de cette plainte indomptable et sauvage.

Vous êtes tous les deux ténébreux et discrets;
Homme, nul n’a sondé le fond de tes abîmes;
O mer, nul ne connaît tes richesses intimes,
Tant vous êtes jaloux de garder vos secrets!

Et cependant voilà des siècles innombrables
Que vous vous combattez sans pitié ni remords,
Tellement vous aimez le carnage et la mort,
O lutteurs éternels, O frères implacables!

Charles Baudelaire

J’aime la mer comme une femme

Jeudi 15 janvier 2009

couleurmer3gd.jpg

J’aime la mer comme une femme
Son charme clair a pris mon âme
Dans mon bateau, quand il fait beau
Je vibre enfin et le roi n’est pas mon cousin
Au gré des vents, jusqu’à la grève
Les flots mouvants bercent mon rêve
J’ai dans la chair leurs baisers bleus et verts
Comme une femme, j’aime la mer

Au monde il existe, nombreux
Des amoureux :
Et dans les cieux, la terre
Mais dans le cœur, la nuit et le jour
Depuis toujours, je n’ai qu’un seul amour

J’aime la mer comme une femme  
Son charme clair a pris mon âme
Et sa chanson, son gai frisson
Berce mon cœur qui vogue enfin vers le bonheur
Sur les flots bleus comme dans un rêve
Je goûte heureux des heures brèves
J’ai dans la chair leurs baisers bleus et verts
Comme une femme, j’aime la mer

Entre la mer et le ciel bleu
Je suis heureux
Loin des soucis du monde
Je reste seul et n’importe où
Loin des jaloux
Je fais des rêves fous
J’aime la mer comme une femme
Son charme clair a pris mon âme
Et quand parfois sa grosse voix rugit plus fort
Elle est pour moi plus belle encore
Mais quand le port paraît en fête
J’oublie alors grains et tempêtes
Mon chant dans l’air répète à l’univers
J’aime les femmes, j’aime la mer.

(Chanson d’Alibert)